Créé en 1995, le Festival Tous Ecrans explore les liens entre le cinéma, la télévision et les nouvelles f

ormes de création digitale. Son programme repose sur une idée simple: rappeler que les auteurs sont au cœur de la création audiovisuelle et que nos écrans se nourrissent de leur

façon de regarder le monde.

Carrefour des genres et des disciplines, le Festival se veut aussi bien un lieu de fêtes que d’expérimentations. Ses cinq sections compétitives mettent l’accent sur la découverte de nouveaux talents alors que ses programmes hors compétition (Nuits blanches, Focus, Rétrospective, Grandes Premières, etc.) célèbrent en images – et en musique – la diversité et la richesse des arts audiovisuels.

Un volet professionnel, le Workflow, est également consacré aux nouvelles pratiques numériques.


PALMARÈS

Reflet d’Or du meilleur long métrage offert par la Ville de Genève et l’Etat de Genève : CHF 10’000
Diego Star de Frédérick Pelletier (Canada/Belgique, 2013)
En primant le film Diego Star, le jury a retenu et souhaité saluer à l’unanimité un travail remarquable, une mise en scène implacable, tenue par un scénario maîtrisé et délicat, tout comme la performance de tous les acteurs du film.

Mention spéciale du jury attribuée à L’Armée du salut de Abdellah Taïa (France/ Suisse/ Maroc, 2013) pour ses qualités d’écriture.
Le jury a souhaité attribuer une mention spéciale au film L’Armée du salut, de Abdellah Taïa, pour sa courageuse et fine évocation de la vie contemporaine marocaine, et pour le parcours courageux de son protagoniste.

Prix TV5MONDE de la meilleure fiction francophone : achat
Les Déferlantes d’Eléonore Faucher (France, 2013)
Un décor hostile et grandiose qui exacerbe ce drame familial intriguant et mystérieux avec des comédiens talentueux.

Reflet d’Or du meilleur court international : CHF 1’500
Dentro de Emiliano Rocha Minter (Mexique, 2012)
Sans dialogues, grâce à une bande son captivante, une photographie noir et blanc organique et la mise en scène habile d’une histoire mystérieuse qui fait écho à nos vibrations intérieures, le jeune réalisateur mexicain parvient à susciter des émotions puissantes chez le spectateur. Dentro est une proposition cinématographique radicale, saisissante et imprévisible.

Mention spéciale du jury est attribuée à Lágy eső (Soft Rain) de Dénes Nagy (Hongrie/ Belgique, 2013)
En racontant l’histoire simple d’un adolescent orphelin qui tombe amoureux d’une camarade de classe dans la campagne hongroise, Soft Rain impressionne par l’intensité du jeu de ses comédiens, tous non-professionnels, par la justesse de sa construction et de son rythme, par la finesse et la maturité de sa mise en scène. Un film qui prend le spectateur aux tripes!

Prix RTS du meilleur court métrage international : achat
17 anni de Filippo Demarchi (Suisse, 2013)
Pour cette description fine et intense du trouble que provoque l’essai d’affirmation de son identité intime.

 

TELEVISION

Reflet d’Or de la meilleure série TV offert par l’Etat de Genève : CHF 10’000
Rectify de Ray McKinnon (Etats-Unis, 2012)
Une histoire puissante, parfois éprouvante et lyrique, racontant ce que peut devenir la vie d’un être humain lorsqu’on lui retire cruellement cette liberté qui nous semble pourtant naturelle. A travers un cocktail d’émotions complexes et de vieux préjugés, Rectify dépeint un retour à la vie avec habilité et une talentueuse narration.

 

WEB & TRANSMEDIA

Reflet d’Or de la meilleure œuvre transmédia offert par la Ville de Genève : CHF 10’000
Emilie de Jean-Christophe Yacono, Guillaume Lonergan (Canada, 2012)
Pour avoir su utiliser avec habileté les qualités spécifiques de chaque medias, en coisant le long-métrage, les vidéos web à l’interactivité en ligne, Emilie crée une expérience unique et significative et le jury est fier de lui attribuer le prix de la meilleure œuvre transmedia.

Reflet d’Or de la meilleure série Web offert par Sunrise : CHF 3’000
El gran día de los feos de Nabil Chabaan, David Tesouro (Espagne, 2013)
La série El gran día de los feos se démarque par sa grande originalité et sa richesse. Capable de faire réfléchir tout en étant très divertissante, l’histoire, située dans une Espagne futuriste et colorée, s’adresse à un public mondial en mêlant science-fiction, comédie et action. Avec un scénario bien réalisé et bien construit, la série mérite d’être vue plusieurs fois et de nombreux spectateurs doivent déjà attendre avec impatience les prochains épisodes.

Prix du Jury des jeunes de la meilleure œuvre transmédia : honorifique
About:Kate de Janna Nandzik (Allemagne, 2013)
Le projet About:Kate s’inscrit parfaitement dans une approche transmédia de par son aspect participatif notamment dans la contribution des internautes au développement des thématiques traitées dans la série. De plus, ce projet explore les questions concernant l’identité de chacun dans un monde ultra connecté, et ceci permet une identification au personnage décalé, drôle et attachant de Kate Harff.