1997

 

Affiche 1997

Beaucoup pensent que le documentaire est le meilleur moyen de rendre compte du réel. La fiction, elle, se prélasserait dans le cinéma commercial ou se complairait dans un cinéma d’auteur intimiste. Les mêmes qui distinguent film et téléfilm

opposent fiction et documentaire. Et pourtant, ce sont les productions de télévision qui, dans l’état actuel, contribuent le plus à annihiler les clivages. Rappelons que 80 % des films de télévision sont réalisés sur la base de faits réels ou d’act

ualité. Godard ne s’y est pas trompé quand, au sujet d'”Holocauste” (série télévisée), il dit que “quand la fiction s’intéresse a

u documentaire, ça marche très bien” et dans “La Chinoise”, il relève que le”rêveur” Méliès est plus proche de la réalité que le “documentariste “Lumière”.

Les films présentés cette année répondent à un concept qui nous est cher: ce sont l’expression artistique du cinéaste et son regard sur les problèmes urgents de notre monde qui doivent prévaloir. Ce critère évite toute opposition abusive.

Depuis sa création, Cinéma Tout Ecran a abordé de front les problèmes qui régissent les rapports entre cinéma et télévision. Ces rapports sont toujours sensibles et fiévreux, sans doute plus encore aujourd’hui qu’auparavant, ce que nous démontre plusieurs faits récents. Au niveau suisse, l’entrée en vigueur du pacte audiovisuel, en janvier dernier, a contribué

à développer les relations entre cinéma et télévision. En France, les chaudes réactions qui ont accompagné la sélection officielle au festival de Cannes d’un film de télévision produit par La Sept-ARTE montrent bien que ce problème va se résoudre dans la douleur. Quant aux Etats-Unis, la chaîne HBO Enterprises a décidé d’exploiter dans le circuit cinématographique ses productions télévisuelles, une décision qui remet en question les “règles” commerciales, juridiques et technologiques, en vigueur jusqu’à aujourd’hui, et dont on n’a pas mesuré encore toutes les conséquences.

Léo Kaneman


Palmarès

offert par la Ville de Genève 10’000 FRS (dix mille francs suisses)
Marius et Jeannette de Robert Guédiguian, France

Pour le romantisme authentique teinté d’humour du film, pour la complexité des personnages à la fois drôles et touchants, le jury a décerné Le Grand Prix Cinéma Tout Ecran à l’unanimité.

Prix du Jury Cinéma Tout Ecran

offert par Ferrari (Suisse) SA
10’000 FRS (dix mille francs suisses)
2 FILMS EX-AEQUO:
Le jury a décidé de partager le prix Ferrari entre deux films qui méritent tous deux égale considération. De la collection Naked:
Ghost Story de Richard Lowenstein

Pour son sujet particulier sur les rapports filiaux et la qualité de ses images, pour son appartenance à une collection originale.
L’honneur de ma famille de Rachid Bouchareb

Pour son esprit décapant et pointu, pour la vérité de son actualité et son mélange troublant d’humour et de gravité.
Prix Titra Film

d’une valeur de 5’000 FRS en prestations (cinq mille francs suisses) de sous-titrage destiné à encourager la distribution.
yume no ginga de Sogo Ishii

Le jury a découvert un film courageux et étrange, doté d’une écriture cinématographique inhabituelle, un mariage heureux entre la tradition et une façon nouvelle d’exploiter le son et l’image.
Le jury a également attribué deux mentions spéciales:

Florence Thomassin pour son rôle dans le film “Inca de Oro”de Patrick Grandperret
“Correre contro” d’Antonio Tibaldi
Prix du Jury des Jeunes

Le jury des jeunes a décerné la mention suivante:
Compétition officielle
Riot de Galen Yuen, Alex Munoz, Richard DiLello, David Johnson

L’image reflétée d’une société en perdition, la rage de quatre communautés divisées face à l’injustice, impuissantes, un film troublant et engagé qui traduit un univers de violence.
Prix Séries

Prix pour la meilleure série présentée à Cinéma Tout Ecran pour les deux épisodes de”Oz”:
The Routine de Darnell Martin

Visits, Conjugal and Otherwise de Nick Gomez

Le jury a également attribué deux mentions à:

1er épisode de “Ekhaya” “Kaffir Predikant” de Clarence Hamilton
1er ép. de “Island Cop” “A friend of the Family” de E.Thomas Petersen
Le Grand Prix Européen du scénario TV

Parallèlement, le jury du Prix Genève-Europe, sous la présidence de Monsieur Fernando Trueba (Espagne), entouré de Giuseppe Bertolucci (Italie), Outi Nyytäjä (Finlande), Jean-Luc Michaux (France), Eric Oosthoek (Pays-Bas) a été décerné à:
Long voyage en train de Sinisa Dragin, Roumanie