2015

Affiche 2015
Affiche 2015

Fruit du travail du graphiste genevois Ramon Valle, l’affiche de la 21e édition du Geneva International Film Festival Tous Ecrans joue avec les codes optiques du cinéma 3D pour révéler les trois portes d’entrée à travers lesquelles le public peut aujourd’hui pénétrer dans l’univers du Festival: le cinéma, la télévision, le digital. Trois mots-clés, trois mondes audiovisuels, qui se côtoient et se rapprochent dans une ambiance toujours plus festive, le temps d’une manifestation dont Ramon Valle, à travers la fusion entre ses intitulés français et anglais, rappelle ici avec force la vocation régionale, nationale et internationale.

 

 

 

 

 

 


PALMARÈS 2015

CINÉMA

COMPÉTITION INTERNATIONALE LONGS MÉTRAGES

Reflet d’Or du meilleur long métrage, offert par la Ville de Genève et l’Etat de Genève: CHF 10’000
Le Jury longs métrages décerne ce Reflet d’Or à:

De l’ombre il y a

de Nathan Nicholovitch (2015 / France / Drame)
«Dans un pauvre monde déstructuré et en totale mutation, il y a une toute petite enfant prostituée qui s’accroche à un travesti fantastique. Elle le prend par la main et voilà cet homme qui se transforme à nouveau. Lichtspiele, game of lights, jeu de lumières, c’est comme ça que s’appelait en allemand le cinéma du début, quand les images avaient juste appris à marcher un peu. Dans ce film, l’émerveillement surgit du jeu de la lumière qui se brise au milieu des ombres et de la noirceur, où deux personnes essaient de créer un amour improbable. Nathan Nicholovitch aime le cinéma. Merci. Nous applaudissons aussi l’étonnante et si rare performance de Monsieur David D’Ingéo.»
Mention spéciale du Jury longs métrages attribuée à:

Koza

de Ivan Ostrochovský (2015 / Slovaquie, République Tchèque / Drame)
«Là, il y a deux hommes dépendants de leur travail réciproque et très précaire. Ils essaient malgré tout de garder un respect mutuel sur la route d’une Slovaquie en plein désastre.»

COMPÉTITION INTERNATIONALE COURTS MÉTRAGES

Reflet d’Or du meilleur court métrage : CHF 1’500
Le Jury courts métrages décerne ce Reflet d’Or à :

Fernweh

de Ena Sendijaveric (2015 / Pays-Bas / Drame)
«Fernweh témoigne par chacun de ses détails et de ses choix de tout ordre, de ce pouvoir qu’a le cinéma. S’il n’est pas parasité par le spectaculaire et l’inflation du plein, de créer des images et de transmettre des sensations dans un volume aéré où se tiennent des êtres vivants, capables de concevoir et de transmettre ce qui les dépasse, si on n’aliène pas à l’excès leurs facultés. Un champ est ouvert, où l’homme limité et connaissant ses limites, peut flirter avec la sensation qu’il a de l’illimité.»
Mention spéciale du Jury courts métrages attribuée à:

Of Men And Beasts (De Hombres y Bestias)

de Irving Uribe Nares (2015 / Mexique, Belgique / Drame)
Prix RTS du meilleur court métrage: achat
Le Jury de la RTS décerne ce Prix à:

Tisure

de Adrian Geyer (2015 / Venezuela / Fiction)
«Immersion silencieuse dans une nature qui rend l’Humain aussi petit que grand. »

TÉLÉVISION

COMPÉTITION INTERNATIONALE SÉRIES TV

Reflet d’Or de la meilleure série TV, offert par la Ville de Genève et l’Etat de Genève : CHF 10’000
Le Jury séries TV décerne ce Reflet d’Or à :

The Refugees (Refugiados)

de Gema R. Neira, Ramón Campos, Adolfo Valor, Cristóbal Garrido (2015 / Espagne, Royaume Uni / Drame)
«Dans la série The Refugees, celui qui migre, celui qui envahit, celui qui fait peur, celui qui débarque de nulle part en très grand nombre et qui met à mal notre tranquillité, c’est nous-même. Par le biais du fantastique, c’est contre le «nous» du futur que nous nous braquons, c’est nous-même que nous rejetons. Et l’absurdité de la situation nous saute alors cruellement aux yeux. Le Jury a décidé de célébrer le choix et l’utilisation intelligente du genre fantastique au service d’un thème universel et l’un des défis centraux de l’Europe actuelle. C’est avec plaisir que nous remettons le prix à The Refugees et à toute l’équipe qui y a travaillé.»

DIGITAL

COMPÉTITION INTERNATIONALE ŒUVRES TRANSMÉDIA

Reflet d’Or de la meilleure œuvre transmédia, offert par la Ville de Genève et l’Etat de Genève: CHF 10’000
Le Jury transmédia décerne ce Reflet d’Or à:

Her Story

de Sam Barlow (2015 / Royaume Uni / Thriller)
«Une œuvre qui s’est particulièrement distinguée par sa capacité à nous faire vivre une histoire captivante en utilisant une écriture interactive et non linéaire. Ce projet représente pour le Jury une fusion aboutie entre le langage du jeu vidéo et de la fiction. Nous avons été impressionnés par l’engouement suscité par l’œuvre auprès de ses utilisateurs et de l’effet addictif créé au sein même du Jury»
Prix du Jury des jeunes de la meilleure œuvre transmédia: honorifique
Le Jury des jeunes décerne ce prix à:

Refugee Republic

de Jan Rothuizen, Martijn van Tol, Dirk-Jan Visser (2015 / Pays-Bas / Documentaire)
«Ce projet traite d’un sujet d’actualité à travers un regard objectif. Cela nous permet une interprétation personnelle et une identification qui ne sont pas influencées par une quelconque mise en scène. Malgré des avis divergents, nous avons tous été très émus par ce projet.»

COMPÉTITION INTERNATIONALE SÉRIES WEB

Reflet d’Or de la meilleure série web: CHF 1’500
Le Jury étudiant séries web décerne ce Prix à:

Polyglot

de Amelia Umuhire (2015 / Allemagne / Drame)
«Polyglot est une série thématiquement ambitieuse, sensible, et qui donne un visage humain à des problématiques qu’on peut trop facilement cantonner aux gros titres des journaux.»

PRIX DÉCERNÉS DANS LE CADRE DU WORKFLOW

Prix TV5MONDE de la meilleure série web dans le cadre du Forum de coproduction francophone: honorifique
Le Jury TV5MONDE pour le Forum de coproduction francophone de séries web décerne ce Prix à :

Chez PetroPur

de Julien Boisvert (Tapis Rouge Films / Canada / Fiction)
«Pour un projet véritablement interactif qui traite d’un sujet sérieux et qui le dynamite par son traitement décalé et subversif.»
Prix du jury des diffuseurs de la Rencontre de coproduction franco-suisse: honorifique
Le Jury décerne ce Prix à:

VALKARAN, dans la gueule de la baleine

de Christian Lelong (2015 / France / Long métrage TV / Documentaire)
ex æquo avec:

Le Prince serpent

d’Anna Khmelevskaya et Fabrice Luan-Vija (2015 / France / Court métrage /Animation)