Beau comme une TV qui brûle

Quand Fassbinder, Wajda, Miéville & Godard faisaient de la série tv

Dans la décennie qui a suivi mai 68, la télévision européenne se transforme. En France, en Allemagne, en Pologne, elle se tourne vers les enfants terribles du cinéma et leur permet de prolonger leurs recherches. Le petit écran s’enflamme, l’imagination prend le pouvoir.

Pour fêter dignement le cinquantenaire de la mort de la « télévision à papa », le GIFF présentera lors de sa 24e édition trois séries TV rares en intégralité, réalisées par des auteurs-phares des années 1970 :

 

 

Eight Hours Don’t Make a Day
(Acht Stunden sind kein Tag – Eine Familienserie)

de Rainer Werner Fassbinder

France/tour/détour/deux/enfants

de Anne-Marie Miéville et Jean-Luc Godard

As Years Go by, as Days Go by
(Z biegiem lat, z biegiem dni)

de Andrzej Wajda

 

Les trois séries seront projetées au Spoutnik ainsi qu’à Pitoëff.